Prenez l’habitude de retournez les obstacles contre eux-mêmes

Parfois, on surmonte un obstacle, en l’occurrence un adversaire, en reculant et en le laissant vous attaquer. Vous pouvez utiliser l’action des autres contre eux-mêmes au lieu d’agir.

En reprenant l’idéologie de Gandhi, Martin Luther King Jr. disait à ses partisans qu’ils répondraient à la force physique par la force mentale. En d’autres termes, le défenseur des droits civiques et ses partisans utiliseraient la force des opposés. Face à la violence, ils seraient pacifique, ils répondraient à la haine par de l’amour, et dans le processus, ils présenteraient ces attributs comme étant injustifiable et mauvais.

Les opposés fonctionnent. Une non-action peut être une action. Elle utilise la force des autres et nous permet de l’absorber. On laisse les autres ou l’obstacle, faire le travail à notre place.

Demandez aux Russes, qui ont vaincu Napoléon et les nazis sans pour autant pouvoir protéger leurs frontières, alors qu’ils battaient retraite dans l’intérieur du pays. Ils laissèrent l’hiver faire le travail à leur place, et l’ennemi de plus en plus démuni s’est enlisé dans des batailles loin de chez lui.

Est-ce une action ? Et comment !

Il se peut que votre ennemi ou obstacle soit réellement insurmontable. Peut-être que, dans ce cas.

Il est toutefois temps de reconnaître que certaines adversités peuvent être impossibles à vaincre, malgré tous vos efforts. Dans ce cas, vous devez trouver un moyen d’utiliser cette adversité, son énergie, pour vous aider.

Lorsque nous désirons quelque chose trop ardemment, nous pouvons devenir notre propre meilleur ennemi. Dans notre ardeur, nous dévissons la vis que nous voulions visser et il devient impossible d’obtenir ce que nous désirions.

On a tellement envie d’avancer qu’on oublie qu’il y a d’autres moyens pour arriver là où on veut aller. Ça ne nous saute pas aux yeux que l’immobilisme ou parfois le recul pourrait être le meilleur moyen d’avancer. Ne faites pas n’importe quoi, restez là !

On pense à tort qu’avancer est la seule façon de progresser, le seul moyen de gagner. Parfois, le sur-place, le contournement ou le recul sont la meilleure méthode pour éliminer ce qui bloque le chemin.

Il faut une certaine dose d’humilité pour adopter cette approche. Elle exige d’accepter que la façon dont vous vouliez faire les choses ne soit pas possible. Vous n’avez pas ce qu’il faut pour le faire de la manière « traditionnelle ». Et alors ?

Ce qui compte, c’est qu’une approche permette d’atteindre votre objectif. En clair, utiliser des obstacles contre eux-mêmes est tout à fait différent de ne rien faire. La résistance passive est en réalité incroyablement active. Mais ces actions demandent de la discipline, du sang-froid, de la bravoure, de la détermination et de la stratégie de haut niveau.

Justement, le grand stratège Saul Alinsky était persuadé que si le vous poussez suffisamment le négatif, il passera dans le positif. Chaque positif a un côté négatif et inversement. L’action, c’est de passer de l’autre côté, transformer un négatif en positif.

Cela est réconfortant, car cela signifie que très peu d’obstacles sont trop gros pour nous. La taille impressionnante d’un obstacle peut être un avantage puisqu’on peut l’utiliser contre lui. Un château peut paraître une forteresse intimidante et impénétrable ou une prison lorsqu’il est assiégé. La différence n’est qu’une simple modification de l’approche et de l’action.

Nous pouvons utiliser ce qui nous bloque à notre avantage, en le laissant faire le travail à notre place. Parfois cela signifie de laisser l’obstacle tel quel au lieu de s’efforcer de le changer.

Plus on se débat, moins on réussit (à part s’épuiser).

Il en va de même avec nos problèmes.

Donc au lieu de vous battre contre les obstacles, trouvez un moyen pour qu’ils aillent à l’encontre d’eux-mêmes.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :