La discipline de l’action

quand les cartes que vous avez en main sont mauvaises, que faites-vous ? Vous vous couchez ? Vous misez votre tapis ?

Il y a une explosion, métaphorique ou non. Courez-vous vers le lieu de l’explosion ou dans l’autre sens ? Pire encore, restez-vous paralysé, inerte ?

Ce petit test de personnalité est révélateur.

Il est regrettable que beaucoup de personnes échouent et reculent au moment du passage à l’acte. L’action est naturelle, innée. Si vous trébuchez et tombez, votre corps vous protégera instinctivement. Vous tendez les mains pour amortir le chute afin de ne pas tomber la tête la première. Dans un accident, vous serez en état de choc, mais vous lèverez quand même les bras pour vous protéger le visage. C’est de là que vient le terme de blessure défensive. On ne réfléchit pas, on ne se plaint pas, on ne conteste pas. On agit. On a en nous une force véritable, plus de force qu’on ne l’imagine.

Mais dans la vie, lorsque nous maîtrisons nos pires instincts, nous traînons les pieds. Nous pouvons exprimer un problème, et même des solutions éventuelles, mais des semaines, des mois, voire des années plus tard, le problème est toujours là. Ou il a empiré. C’est comme si nous nous attendions à ce que quelqu’un d’autre s’en charge, comme si nous croyions en toute honnêteté qu’il y ait une chance pour que l’obstacle disparaisse tout seul.

On a tous dit : « Je suis complètement [dépassé, exténué, stressé, surchargé, bloqué, surpassé]. »

Et que faisons-nous contre ça ? On sort faire la fête. On se fait plaisir. On dort. On attend.

Ignorer le problème ou jouer à faire semblant est plus agréable, mais on sait au fond de nous que ça ne va pas arranger les choses. Il faut agir. Et agir maintenant.

Dans la vie, peu importe ce qui vous arrive ou d’où vous venez. Ce qui importe, c’est ce que vous faites face aux événements et avec les cartes qu’on vous a distribuées. La seule façon de faire quelque chose de spectaculaire est de le transformer à votre avantage.

Certaines personnes transforment de la merde en or sans arrêt, des trucs bien pires que ceux qu’on tente de gérer. Je parle de handicap physique, de discrimination raciale, de guerre contre des ennemis en nombre supérieur. Mais ces personnes n’abandonnent pas. Elles ne s’apitoient pas sur leur sort. Elles ne se bercent pas d’illusions sur des solutions simples. Elles se concentrent sur ce qui importe : s’appliquer avec enthousiasme et créativité à résoudre le problème.

Née démuni, dans la pauvreté, le chaos où le conflit, certains types d’individus ont été libérés des notions actuelles de justice, du bien et du mal, car cela ne s’appliquait pas à eux. Leur réalité était tout ce qu’ils avaient, tout ce qu’ils connaissaient. Au lieu de s’apitoyer, ils ont fait avec. Ils ont fait au mieux. Ils y étaient forcés. Ils n’avaient pas le choix.

Personne ne souhaite naître chétif ou être une victime. Personne ne souhaite être fauché. Personne ne souhaite rester coincé derrière un obstacle qui l’empêche d’avancer. Ces circonstances fâcheuses ne sont pas imposées par la perception, mais elles n’interdisent pas l’action. En fait, c’est la seule chose à laquelle ces problèmes répondront.

On ne dit pas qu’on n’a pas le droit de prendre une minute pour se dire « mince, ça craint ». Ne vous gênez pas, évacuez. Expirez. Faites le point. Mais faites-le rapidement, car il faut vous remettre au travail. Chaque obstacle vaincu nous rend plus fort pour affronter le suivant.

Mais…

Non, pas d’excuses, pas d’exceptions. Ne vous défilez pas : cela dépend de vous.

Nous ne pouvons pas nous permettre de fuir, de nous cacher. Nous essayons de faire quelque chose de précis. Nous avons un obstacle auquel nous nous confrontons et que nous devons franchir.

Personne ne viendra nous sauver. Si nous voulons parvenir là où nous le souhaitons, atteindre notre objectif, il n’y a qu’un seul chemin : répondre au problème par l’action appropriée.

Par conséquent, nous pouvons toujours (et pas seulement) accueillir nos obstacles avec :

  • Energie,
  • Persévérance,
  • Un processus cohérent et réfléchi
  • Itération et résilience,
  • Pragmatisme,
  • Une vision stratégique,
  • Créativité et jugeote,
  • Une attention pour saisir

l’opportunité et le moment charnière.

Êtes-vous prêt à vous mettre au travail ?

A notre prochaine série d’articles, abonnez-vous au blog poir être informé des nouveautés.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :