Modifiez votre point de vue

La peur est un facteur incapacitant, distrayant, fatigant et souvent irrationnel. Je l’avait parfaitement compris et j’ai su utiliser le pouvoir de la relativisation pour la surmonter.

Pourquoi je le dis, on a tendance à choisir l’explication la plus inquiétante à notre détriment. Nous avons peur des obstacles car notre perspective est faussée, une simple modification de point de vue peut changer complètement nos réactions. La tâche, comme Périclès l’a montrée, n’est pas d’ignorer la peur, mais de trouver une explication pour la dissiper. Quand vous êtes saisi par la peur, déconstruisez-la.

Souvenez-vous : nous choisissons la manière dont nous considérons les choses. Nous avons la possibilité d’opter pour une autre façon de regarder une situation. Si nous ne pouvons pas modifier l’obstacles lui-même (cette partie de l’équation reste immuable), le pouvoir de la relativisation peut changer la manière dont on voit l’obstacle. Comment on appréhende, perçoit et contextualise un obstacles et la signification qu’on lui donne, détermine à quel point il sera fatigant et difficile de le surmonter.

Le bon point de vue a une étrange façon de réduire l’échelle des obstacles, et de l’adversité.

Quelle que soit la raison, nous avons tendance à regarder les choses séparément, on se flagelle pour avoir raté une affaire ou une réunion. À l’échelle individuelle, ça craint : on a raté 100 % de cette occasion.

Ce que nous oublions dans ce cas, comme aime à le rappeler le multimilliardaire Richard Branson, c’est que « dans les affaires, les occasions sont comme les bus ; il y en aura toujours d’autres. » Une réunion n’est rien par rapport à toutes les réunions que vous aurez dans votre vie ; un contrat n’est qu’un contrat. En fait, on a peut-être évité de prendre une balle. La prochaine occasion pourrait être meilleure.

Notre façon de considérer le monde change notre façon de voir ces choses. Est-ce que notre point de vue nous offre réellement une perspective ou est-ce que c’est celui-ci qui est la cause du problème ? Telle est la question à nous poser.

Ce qu’on peut faire, c’est focaliser notre point de vue sur ce qui nous laisse le plus serein, puis l’élargir afin d’être prêt pour la tâche qui nous attend. Pensez-y comme un montage sélectif, ne pas décevoir les autres, mais nous orienter correctement.

Et ça marche. Des petits modification peuvent changer, ce qui paraissait auparavant comme une tâche impossible. Soudain, là où nous nous sentions faibles, nous nous rendons compte que nous sommes forts. Avec du recul, nous découvrons des leviers que nous ignorions posséder.

Ils y a deux définitions de la perspective :

  1. Contexte : une vision large du monde, pas uniquement ce que nous avons sous les yeux.
  2. Cadre : la façon unique de chaque individu de considérer le monde, d’interpréter ses événements.

Les deux définitions sont importantes et peuvent être utilisées efficacement pour changer une situation qui semblait auparavant impossible ou impressionnante.

La façon dont nous interprétons les événements dans notre vie, notre point de vue, dessine le cadre de notre réponse, qu’il y ait une réponse ou qu’on encaisse sans broncher.

Le corps suit la tête. La perception précède l’action. L’action appropriée suit le bon point de vue.

Quand on peut déconstruire une chose ou la regarder sous un angle différent, elle perd son emprise sur nous, faite autant avec l’obstacle, la difficulté qui se trouve sur votre chemin.

Grâce Mathée GHEMILEMBOLO

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :